Commentaires de tableaux

 

 

 

Les toits de Zürich

<< 60cm 50cm >>

 

À pattir d’une photo de Zürich très médiocre, j’ai procédé  à un travail

numérique approfondi, sur la composition bien sûr, mais aussi sur les couleurs. Ce travail numérique m’a ouvert un horizon d’interprétation passionnant et m’a permis d’atteindre ce tableau qui a eu un grand succès à ma première exposition.

Souffle mystérieux

<< 60cm 40cm >>

 

Avant la mise en peinture, je travaille le dessin de façon complète .

Je respecte le  mouvement dans lequel se sont figés les sommets à leur formation, puis les volumes, les axes de lumière , les zones d’ombre. Sur ce tableau, comme sur tous mes tableaux de montagne, les coulées de neige sont des coulées de matière. Je les représente donc par des coulées au couteau de peinture blanche.  Ensuite, les ombres sont placées par des aplats de toute une gamme de bleus.

Les rochers sont finalement sculptés au couteau avec des touches successives de différents bruns et de quelques touches blanches ou bleues de neige et de glace. Sur un tableau qui paraît presque blanc, bleu et noir, il y a en fait une riche palette de couleurs pour atteindre la variété de bleus ou de bruns utiles

 

L'aube et la nuit.

50cm 40cm

 

Pour un lever de jour, le ciel de nuit accentue la lumière rose de la neige. Ainsi ce tableau affiche un contraste et donc une lumière très particulière.  Malgré son style un peu naïf, il a été vendu très rapidement pour sa lumière exceptionnelle. C’est un tableau lumineux même dans la zone sombre d’une pièce.

Sérénité

<<40cm 40cm >>

 

J’ai entrepris ce tableau à partir d’une photo très ordinaire. 
Cette première ébauche, faite d’une peinture diluée, donne au tableau une douceur et une sérénité tout à fait authentique.
L’harmonie qui en résulte m’a incitée à considérer

ce tableau comme achevé alors qu’il est juste ébauché.

Ce tableau a été classé au concours du Journal "Pratique des arts"
.