Commentaires de tableaux

 

 

 

Covid party in Times Square

<< 92cm sur 73cm>>

 

"Covid party in Times Square « est le symbole du choc vécu par le monde entier face à la vague covid. Il affiche un contraste violent entre le quartier rutilant de New York, symbole du capitalisme et une foule sombre en déroute.Les immeubles de Times Square ont encore leurs couleurs exubérantes de richesse et de vitalité. Mais la couche de peinture fluide et fine donne l’impression qu’ils sont en train de se décomposer.La foule sombre marche résolument

 vers une direction inconnue. Sans visages, pâles, sans expression, ils ne communiquent pas, chacun confiné en lui-même. Ils marchent tous dans la même direction, mais seuls. Nous sommes juste des observateurs de cette page d’histoire qui se déroule irrémédiablement avec nous et malgré nous. Ce tableau clé reflète ce nœud de l’histoire où les forces d’avant sont ébranlées et les forces d’après non encore dévoilées.

Exubérance printanière

<< 60cm 50cm >>

 

L’hiver a trépassé. Quelques graines, ensevelies sous une couverture de terre, s’éveillent doucement. Nourries de petites gouttes d’eau , réchauffées par les doux rayons de soleil du printemps, elles s’agitent doucement. Les fleurs émergent enfin. Elles se dressent frétillantes de vitalité, exhibant leurs superbes couleurs et leurs odeurs enivrantes.
Devant ce spectacle à la fois si simple et si extraordinaire, on se dit que tout peut encore arriver.

 

L'aube et la nuit.

50cm 40cm

 

Pour un lever de jour, le ciel de nuit accentue la lumière rose de la neige. Ainsi ce tableau affiche un contraste et donc une lumière très particulière.  Malgré son style un peu naïf, il a été vendu très rapidement pour sa lumière exceptionnelle. C’est un tableau lumineux même dans la zone sombre d’une pièce.

Sérénité

<<40cm 40cm >>

 

J’ai entrepris ce tableau à partir d’une photo très ordinaire. 
Cette première ébauche, faite d’une peinture diluée, donne au tableau une douceur et une sérénité tout à fait authentique.
L’harmonie qui en résulte m’a incitée à considérer

ce tableau comme achevé alors qu’il est juste ébauché.

Ce tableau a été classé au concours du Journal "Pratique des arts"
.

Les toits de Zürich

60cm sur 50cm

 

À pattir d’une photo de Zürich très médiocre, j’ai procédé  à un travail

numérique approfondi, sur la composition bien sûr, mais aussi sur les couleurs. Ce travail numérique m’a ouvert un horizon d’interprétation passionnant et m’a permis d’atteindre ce tableau qui a eu un grand succès à ma première exposition.

Souffle mystérieux

Saisir le sous-titre

Avant la mise en peinture, je travaille le dessin de façon complète .

Je respecte le  mouvement dans lequel se sont figés les sommets à leur formation, puis les volumes, les axes de lumière , les zones d’ombre. Sur ce tableau, comme sur tous mes tableaux de montagne, les coulées de neige sont des coulées de matière. Je les représente donc par des coulées au couteau de peinture blanche.  Ensuite, les ombres sont placées par des aplats de toute une gamme de bleus.

Les rochers sont finalement sculptés au couteau avec des touches successives de différents bruns et de quelques touches blanches ou bleues de neige et de glace. Sur un tableau qui paraît presque blanc, bleu et noir, il y a en fait une riche palette de couleurs pour atteindre la variété de bleus ou de bruns utiles

i